Zoom sur Toulouse, avec Elodie du blog Hello Toulouse !

Après Feminelles qui nous a parlé de la Bretagne, c’est au tour d’Elodie de répondre à nos questions et de nous parler de la jolie ville de Toulouse !

Bonjour Elodie ! Une petite présentation pour commencer ? 

Je m’appelle Elodie, j’ai 32 ans et je suis rédactrice du blog Hello’Toulouse. J’écris aussi pour la presse culturelle locale et féminine. Ma spécialité : Toulouse ! J’y suis arrivée en classe de CE1, et aujourd’hui, je vis au cœur de la ville. Je l’arpente de jour comme de nuit à la recherche de bons plans, de lieux et de gens qui valent le détour. Je suis aussi guide bénévole avec le programme Toulouse Greeters, mis en place par l’Office de Tourisme.

Alors dis‐nous tout… C’est sympa Toulouse ?

Jamais je ne pourrais vous dire le contraire ! Ici, il fait souvent beau et les Toulousains, je pense, ont le sens de l’accueil et de la fête ! Quant à la ville, elle est charmante, pleine de couleurs et chaleureuse. Même si elle n’en impose peut-être pas autant que d’autres, je ne résiste pas au charme de ses ruelles. J’ai l’habitude de dire que plus qu’à visiter, c’est une ville à vivre. En tout cas, elle m’inspire.

2

Crédit Photo : IsaR

Si je vais à Toulouse, qu’est‐ce que je dois voir AB‐SO‐LU‐MENT !?

Évidemment, il y a la Basilique Saint-Sernin et la Place du Capitole. Mais quand je suis Greeter, j’aime emmener les visiteurs au Bazacle et sur la passerelle du Pont Viguerie, de l’autre côté de la Garonne, côté Saint-Cyprien. C’est un quartier que l’on ne pense pas forcément à explorer. Il a pourtant une âme bien à lui. Enfin, je finis toujours par le dernier étage des Galeries Lafayette. Il y a une vue imprenable sur les toits et les monuments de la ville.

Ce soir, j’ai envie de manger local ! Un restaurant à me conseiller ?

J’irais chez Navarre, table d’hôte. Un petit bout de campagne en pleine ville. On y mange des terrines maison, du hareng, des œufs mollets, du canard, des plats en sauce et de bons desserts. Grandes tables, plat unique, buffet d’entrée et de dessert, miche de pain de 11kilos. On va se servir directement sur les tables et sur la cuisinière. On partage. Le concept est convivial, le décor rustique et la cuisine familiale. On est au cœur du Sud-Ouest.

Ensuite j’aurai sûrement envie d’un cocktail… Une bonne adresse ? 

Là, on change de registre. Pour un cocktail, je conseillerais le Fat Cat, si on a envie de déguster des associations originales et des alcools fins dans un cadre rétro et intimiste. Si on cherche un peu plus d’ambiance, on va boire un Mojito au Connexion. Un basique.

Un événement à ne pas rater (que tu ne manquerais pas même avec 40 de fièvre) ?

Je ne rate jamais le festival Cinelatino, dédié aux cinémas d’Amérique Latine, un continent que j’ai pas mal exploré et que j’adore. Toulouse a de nombreux évènements ouverts sur le monde comme Made In Asia, Cinespaña ou Rio Loco. On voyage sans bouger. Enfin, avec mes amis, on ne loupe jamais un concert des Fils de ta mère, un collectif de chanteurs toulousains qui se réunit une fois tout les deux mois dans le café culturel Chez Ta Mère et qui reprend, le temps d’une soirée, le répertoire d’un artiste. C’est sans prise de tête, drôle et 100% local !

Capitole de Toulouse et croix occitane la nuit La Place du Capitole
.

Faisons un « Point Culture » : vous avez une expression favorite à Toulouse ?

Je n’aime pas trop les expressions clichées. J’imagine que je parle le toulousain couramment mais sans trop m’en rendre compte. Je dis souvent : « Je te rejoins en vélouse ». Car pour sortir en ville, le Vélô Toulouse est mon principal moyen de locomotion.

Allez, une petite question sur l’hôtellerie pour terminer cette interview. C’est quoi pour toi un bon hôtel ?

C’est un hôtel qui respecte mon budget et ses clients. Un hôtel de charme, dans un quartier sympathique, si c’est en ville, ou dans un lieu insolite, perdu dans la campagne. Avec des draps propres et un petit-déjeuner local et gourmand. Un hôtel qui offre de petites attentions peu coûteuses, comme des crêpes pour la chandeleur ou un kir pour la Saint-Valentin. Et une chambre avec balcon. Rien de tel pour des vacances ou un week-end réussis !

Merci à Elodie d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Voilà qui donne un peu plus envie encore d’aller découvrir la ville rose… 😉

Retrouvez ci-dessous les bonnes adresses d’Elodie :

toulousegreeters.fr

Chez Navarre : 49 Grande Rue Nazareth, 31000 Toulouse

Fat Cat : 4 Rue de Rémusat, 31000 Toulouse

Connexion : 8 Rue Gabriel Péri, 31000 Toulouse

Chez Ta Mère : Rue des trois piliers, 31000 Toulouse – cheztamere.org

 

Et pour séjourner à Toulouse : http://hotel-toulouse-colomiers.brithotel.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brit Hotel en 32 mots

Brit Hotel, c'est plus d'une centaine d'hôtels deux, trois et quatre étoiles sur l'ensemble de la France. Trois gammes : Brit Hotel Essentiel, Brit Hotel Confort, Brit Hotel Privilège.

C’est tout chaud (ou presque)

Les rubritques

Vous prendrez bien un peu de flux ?

La #TeamBrit sur Facebook

La #TeamBrit sur Twitter

Le dernier entrant dans la Team